lundi 25 octobre 2010

Une faille de Linux permet d’obtenir un accès root

Une faille dans le protocole Reliable Datagram Sockets (RDS) implémenté dans le noyau Linux permet de lancer des commandes en root, à condition toutefois de disposer d’un accès local à la machine vulnérable. Linus Torvalds a mis au point un correctif provisoire.

Un chercheur de la société de sécurité VSR Security a publié une alerte et un PoC (proof of concept) relatifs à une vulnérabilité du noyau Linux. La faille se situe dans l'implémentation du protocole Reliable Datagram Sockets (RDS).

La vulnérabilité affecte les distributions Linux basées sur les versions 2.6.30 à 2.6.36-rc8 du kernel. Elle permet à un attaquant, avec un accès local à une machine vulnérable, d'obtenir des privilèges accrus et un accès root - et ainsi d'écrire arbitrairement des valeurs dans la mémoire du noyau.

Le code d'exploitation de la faille mis à disposition, à titre de démonstration, par VSR Security autorise l'attaquant à ouvrir un shell Root confirme H Security (un site dédié à la sécurité et à l'Open Source).

Même si la faille ne permet pas des attaques distantes, le père du noyau Linux, Linus Torvalds, s'est d'ores et déjà emparé du dossier en mettant à disposition un correctif de sécurité provisoire. Une version corrigée du kernel devrait être proposée rapidement - charge aux différentes distributions de proposer ensuite une mise à jour de sécurité de l'OS.

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 10 mai 2010

Linagora lorgne un Mandriva en difficulté

L'éditeur français a du mal à boucler les fins de mois et une vente d'une partie ou de la totalité des actifs serait en cours.

Malgré l'essor de l'open source dans les entreprises et le grand public, les éditeurs spécialisés semblent avoir bien du mal à pérenniser leurs modèles économiques. C'est le cas du français Mandriva (ex-Mandrake Soft) dont les rumeurs de cession se multiplient depuis plusieurs jours.

La fuite sur Internet du procès verbal du dernier conseil d'administration de l'éditeur a mis le feu aux poudres. On y découvre en effet que l'entreprise connaît actuellement de grandes difficultés de trésorerie.

2 millions d'euros

"La situation transitoire que connaît Mandriva actuellement conduit à réfléchir à la mise en place d'un système permettant de maintenir le niveau d'implication des "hommes clés" de Mandriva, afin que les négociations en cours qui permettraient d'assurer la pérennité du groupe aboutissent.", peut-on lire dans le document.

Surtout, on apprend que le britannique LightApp et le français Linagora seraient en discussion pour une reprise partielle ou totale des actifs. Contacté par ZDNet.fr vendredi 7 avril, Linagora dit ne pas être au courant.

Mais ce lundi, le français confirme l'information dans un communiqué. "Ces discussions étant en cours, la société Linagora ne peut pas fournir plus de précisions sur ce que pourrait être le résultat de ces négociations. Linagora ne souhaite pas apporter d'autres commentaires".

Même chose LightApp qui a "renouvelé son intérêt pour l'acquisition de Mandriva".

Mandriva qui emploie 80 personnes serait valorisé autour des 2 millions d'euros. 3 millions de personnes dans le monde utiliseraient ses distributions Linux.

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 7 mai 2010

Magdalen Graal par Magdalen Graal

  Catalogue professionnel de musique libre

Posté par seblinux89 à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 19 février 2010

Ubuntu 10.04 : une interface spéciale pour la version ARM

Plusieurs produits ont, ces dernières années, montré à eux seuls qu’ils pouvaient changer le cours des évènements et qu’aucun marché n’était réellement verrouillé. La simple démonstration de Firefox dans un terrain dominé par Internet Explorer l’a rappelé. Maintenant, des netbooks équipés de processeurs ARM commencent à s’amasser à l’horizon, et Linux apparaît comme le meilleur candidat pour les recevoir. Ubuntu, parmi d’autres, se prépare donc.

Le premier pas très clair dans la direction des smartbooks, le nom que l’on donne aux netbooks ARM, sera réalisé avec la version 10.04 de la distribution. Comme le numéro de mouture l’indique, elle arrivera en version finale durant le mois d’avril, et disposera d’une interface spéciale.

ubuntu arm efl

Cette édition spéciale d’Ubuntu dédiée aux smartbooks ARM présente donc une interface qui vise les petits écrans et l’accès rapide aux fonctionnalités essentielles. Contrairement à ce que l’on trouve d’habitude sur les distributions Linux, cette version ne cherche pas de pilote 3D et ne fait donc pas reposer l’affichage sur cette capacité. Pour obtenir un affichage propre en fonctionnant sur un maximum de machines, les développeurs ont choisi EFL (Enlightenment Foundation Libraries).

ubuntu arm efl

Jamie Bennett, développeur sur Ubuntu Mobile, indique ainsi : « C’est un clone direct de l’interface utilisateur trouvée sur la version 9.10 d’Ubuntu pour les processeurs i386, bien qu’elle soit basée sur EFL., ce qui signifie qu’elle est rapide sur des plateformes qui n’ont pas d’accélération. S’il y a un matériel 3D disponible, le système pourra l’utiliser, mais cela fonctionne parfaitement sans ça ».

Une manière donc de progresser pour Ubuntu sans être empêtré dans des soucis de propriété intellectuelle, ces derniers étant bien souvent présents lorsque l’on parle de pilotes graphiques. Il sera en outre très intéressant de voir comment certaines sociétés vont réagir si les smartbooks ont du succès, et plus spécialement Intel.

Source PC INPact

Posté par seblinux89 à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 16 février 2010

Intel et Nokia disent adieu à Moblin et Maemo : bonjour MeeGo

Quand deux géants comme Intel et Nokia confirment leur alliance et inventent un nom à leur plateforme commune, cela donne MeeGo. Fruit des fameux Moblin et Maemo, MeeGo est une plateforme Linux destinée à fonctionner sur de nombreux produits. Les netbooks bien sûr, mais aussi les tablettes, les ordinateurs de poche, et même « les téléviseurs connectés et les systèmes d’infoloisirs embarqués à bord des véhicules » précise le duo.

MeeGo Nokia Intel

MeeGo est basé sur Qt (de Maemo) « et s’appuie sur les capacités du cœur du système d’exploitation Moblin ». Open Source, MeeGo sera accueilli par la fondation Linux. Intel et Nokia invitent d’ailleurs les membres respectifs des sites Maemo.org et Moblin.org « à rejoindre la communauté élargie sur MeeGo.com ». Et bien sûr, le duo pousse les développeurs des deux plateformes à commencer dès maintenant à coder des applications en Qt.

Enfin, Nokia et Intel précisent que l’Ovi Store servira à commercialiser les applications des produits de Nokia sous MeeGo (et Symbian évidemment), sachant que l’AppUpSM Center d’Intel « sera le relais de distribution des appareils d’architecture Intel sous MeeGo fabriqués par d’autres intervenants ».

Selon Intel et Nokia, la toute première version de MeeGo sera disponible dès le prochain trimestre. Les appareils exploitant MeeGo suivront dans l’année.

Source PC INPact

Posté par seblinux89 à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


samedi 13 février 2010

Le Karmic Koala est arrivé

Posté par seblinux89 à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 11 février 2010

OpenOffice.org 3.2 : la version finale française est disponible

OpenOffice.org est une suite bureautique gratuite, libre et que l’on peut installer aussi bien sous Windows que sous Linux et Mac OS X. Après plusieurs Release Candidates, la cinquième a été la bonne et la version finale est donc proposée au téléchargement. L’occasion de faire le point sur les améliorations qui ont été ajoutées.

Premier point important, cette nouvelle mouture 3.2 offre un meilleur support du format OpenDocument dans sa version 1.2, notamment des métadonnées qui peuvent l’accompagner. Restons dans les formats de fichiers avec un meilleur import des fichiers OOXML générés par les versions 2007 et 2008 des suites Office de Microsoft (Windows et Mac OS X). On notera en outre un meilleur support des spécifications OASIS pour OpenFormula.

openoffice ooo


Pour le reste, voici la liste des principales améliorations :
  • Un démarrage plus rapide pour Calc et Writer
  • Un meilleur support de divers formats propriétaires
  • Writer : Support des polices OpenType basées sur Postscript
  • Les ajouts à l’autocorrection de Writer peuvent être retenus définitivement
  • Le filtre MediaWiki est maintenant présent sous la forme d’une extension
  • Calc : les bordures de cellules supportant maintenant les sélections multiples
  • Le remplissage automatique supporte de nouveaux cas
  • Améliorations pour le classement de cellules
  • Meilleure gestion des cellules fusionnées
  • Opérations de Copier/Coller complexes
  • Améliorations pour les fonctions statistiques
  • Conversion numérique dans les formules, expressions, etc.
  • Nouvelles fonctionnalités pour les filtres
  • Nouveaux nombreux facteurs pour CONVERT_ADD
  • Nouvelles fonctions UNICODE et UNICHAR
  • Draw : support des commentaires pour le travail collaboratif
  • Support du compteur de pages
  • Impress : support des commentaires pour le travail collaboratif
  • Support du compteur de pages
  • Base : personnalisation de l’assistant de création des bases de données
  • Copie simplifiée des requêtes entre les documents de bases de données
  • Les formulaires peuvent être zoomés
  • Meilleure importation dans Base
Les utilisateurs d’OpenOffice.org pourront télécharger la nouvelle version 3.2 depuis le site officiel. Même si la page est en anglais, le lien de téléchargement se cale automatiquement sur la version qu’il vous faut.


Rédigée par Vincent Hermann le jeudi 11 février 2010

Source PC INpact

Posté par seblinux89 à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 10 février 2010

L'environnement KDE est disponible en version 4.4 finale

 

Les développeurs de KDE SC viennent d’annoncer la version 4.4 de leur environnement de bureau pour distributions Linux et systèmes UNIX. Au programme, de nombreuses améliorations sur l’existant ainsi qu’un lot de nouveautés sympathiques.

kde 4.4 environnement nepomuk

Voici les nouveautés principales de cette nouvelle version importante :

  • Nepomuk : l’outil de recherche sémantique gagne largement en rapidité. De plus, de nouvelles interfaces pour y accéder sont présentes, et une timeline fait son apparition pour repérer plus facilement les anciens fichiers.
  • Plasma : le bureau de KDE continue sa séance de polish, les développeurs s’étant occupés de nouveaux éléments. L’explorateur de widgets permet de gérer ces derniers plus simplement, les widgets peuvent être partagés sur le réseau et l’affichage des périphériques de stockage a été amélioré. En outre, une première préversion de l’interface spéciale netbooks est présente.
  • Nouvelles applications, telles que Blogilo, un client riche pour la création et l’édition de billets sur les blogs, ou encore Cantor et Rocs, deux outils mathématiques. On notera également l’amélioration d’applications existantes comme la visionneuse Gwenview et l’explorateur Dolphin.
  • Nouvelle infrastructure KAuth dans la KDE Development Platform pour permettre de gérer plus simplement les transitions de niveaux de privilèges
  • Le support des pages paires et impaires pour l’impression
  • Le support du scanner dans l’implémentation Windows de KDE
  • Les premiers morceaux de l’intégration du moteur de rendu HTML Webkit

Toutes les nouveautés de KDE SC 4.4 sont disponibles depuis cette page.

kde 4.4 environnement nepomuk kde 4.4 environnement nepomuk

Concernant l’installation, il faudra attendre comme d’habitude que les dépôts de chaque distribution soient mis à jour.

Rédigée par Vincent Hermann

Source PC INPact

Posté par seblinux89 à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 5 février 2010

Nouvelle mise a jour de KDE

Posté par seblinux89 à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 4 février 2010

Le système Symbian sera open source à partir de demain

Symbian est un système d’exploitation pour téléphones mobiles que beaucoup connaissent. Il équipe en effet la quasi-totalité des téléphones de Nokia, le constructeur ayant racheté d’ailleurs le produit en 2008. Suite à cette opération, Nokia a mis en place la Symbian Foundation pour préparer un changement important : le passage à l’open source.

La stratégie de Nokia

Le système d’exploitation Symbian va donc devenir open source et l’équipe qui gère la transition est même en avance de quatre mois sur le planning. Les hostilités vont officiellement démarrer demain, avec la publication du code source du système. Lee Williams, directeur de la Symbian Foundation, précise par ailleurs que cette transformation vers l’open source est la plus grande jamais réalisée dans l’histoire du logiciel.

On peut comprendre à la fois la décision de Nokia ainsi que l’avance sur le planning. La firme a compris l’intérêt de l’open source et capitalise sur certaines technologies clés. Par exemple, le rachat de Trolltech lui permet de gérer le destin de Qt, dont la dernière évolution montre clairement que les développeurs sont très actifs. Publier le code source de Symbian est une nouvelle occasion d’attirer l’attention, mais surtout de contre-attaquer la concurrence.

En 2008, l’iPhone était déjà là, et le marché de la téléphonie mobile pouvait déjà sentir qu’il allait influencer les voisins. Les caractéristiques matérielles ne font pas tout, y compris l’écran capacitif qui a rapidement fait la réputation de l’iPhone : il faut que le logiciel soit à la hauteur et notamment qu’il permette aux développeurs de s’exprimer facilement. L’open source ne garantit bien sûr nécessairement le succès, mais une forte transparence ne peut de toute manière qu’apporter un bonus en termes d’images.

Lire la suite sur PC INPact

Posté par seblinux89 à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,