vendredi 30 juillet 2010

L'homme le plus vieux de Tokyo était en fait momifié depuis 30 ans

Les employés de la mairie ont eu une drôle de surprise en frappant à la porte de Monsieur Kato. Ils l'ont découvert au lit, dans son pyjama... Et mort. Selon les autorités, cela fait même 30 ans que sa dépouille, momifiée, gisait là. La police a ouvert une enquête pour «fraude».

La ville avait déjà tenté de lui rendre visite plus tôt cette année, mais la famille avait chassé les visiteurs. Selon ses proches, Monsieur Kato s'était retiré dans sa chambre il y a 30 ans et était devenu «un bouddha vivant». Mais d'après la police,la famille était forcément au courant de la situation.

Si une enquête a été ouverte, c'est que Monsieur Kato recevait toujours une assurance pour le décès de sa femme: 80.000 euros en neuf ans. D'après la police, de l'argent avait récemment été retiré de son compte en banque.

 

    P.B.

Source 20 Minutes.fr

Posté par seblinux89 à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 29 juin 2010

Non, le Parlement européen ne veut pas interdire le Nutella

article_nutella

La rumeur planait en Europe...

Le Parlement européen a catégoriquement nié ce mardi vouloir interdire la vente de la célèbre pâte à tartiner Nutella via une nouvelle réglementation sur l'étiquetage nutritionnel.

«Les députés ne cherchent pas à interdire la commercialisation des produits Nutella» ou des «produits alimentaires malsains» car pouvant favoriser le surpoids, a indiqué le Parlement européen dans un communiqué.

Du côté de Ferrero France, on insisté également sur le fait que «ni le produit Nutella ni sa communication n’ont été mis en cause par l’Union européenne». Dans un communiqué, l’entreprise met en garde également sur «d’éventuelles dérives qui pourraient conduire à une stigmatisation de certains produits de consommation et des traditions alimentaires».

Lire la suite sur 20 minutes.fr

Posté par seblinux89 à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 18 mai 2010

Violation de brevets : Microsoft verse 200 millions de dollars à VirnetX

VirnetX poursuivait Microsoft pour l'usage de ses technologies VPN dans différentes versions de Windows, Office et d'autres services. L'accord amiable met fin aux procédures en cours.

Sale temps pour Microsoft au chapitre des affaires de brevets. Poursuivi par VirnetX et déjà condamné une première fois, la firme de Redmond a préféré transiger. Microsoft a annoncé hier qu'il allait verser 200 millions de dollars à VirnetX pour stopper les procédures en cours et souscrire un accord de licence.

Microsoft condamné une première fois

En février dernier, cette société californienne déposait plainte pour l'usage non sollicité de deux de ses brevets liés aux technologies VPN (virtual private network) dans Windows XP et Vista, Windows Server 2003, Live Communications Server, Windows Messenger, Office Communicator et Office 2003. Elle avait obtenu rapidement gain de cause : la justice condamnant en mars Microsoft à verser 106 millions de dollars.

Mais VirnetX a ensuite ouvert un second front judiciaire en étendant la plainte à Windows 7 et Windows Server 2008. Comble de malchance pour Microsoft, ces deux procès se sont tenus au Texas sous la houlette du même juge qui a déjà condamné l'éditeur américain à 290 millions de dollars pour la violation des brevets liés XML détenus par i4i.

On comprend pourquoi Microsoft a estimé qu'il valait mieux ne pas insister dans l'affaire VirnetX. (Eureka Presse)

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 16 mai 2010

Allemagne : 100 euros d’amende en cas de connexion Wi-Fi non sécurisée

La justice allemande estime que les internautes doivent sécuriser leur connexion sans fil avec un mot de passe afin d’éviter tout usage frauduleux par un tiers.

Un usager qui ne protège pas sa connexion sans fil est passible de 100 euros d'amende. Cette nouvelle règle vient d'être instituée en Allemagne à la faveur du verdict rendu dans un procès pour piratage.

Un musicien poursuivait un particulier dont la connexion WiFi avait été utilisée en son absence pour télécharger et partager illégalement ses oeuvres.

Mot de passe

Le tribunal de Karlsruhe a considéré que l'accusé était en partie responsable pour n'avoir pas pris les mesures nécessaires afin d'empêcher le détournement de sa connexion. Cette décision, qui fait jurisprudence, se limite toutefois à la création d'un mot de passe lors de la première installation d'une connexion sans fil.

Les internautes ne sont pas tenus de faire des mises à jour régulières de leur système de protection. La principale association de défense des consommateurs du pays a estimé que ce verdict était équilibré. (Eureka Presse)

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 29 avril 2010

Retrait de Linux de la PS3 : une plainte est déposée aux Etats-Unis

La décision de Sony de retirer la possibilité d’installer Linux ne passe pas auprès de certains possesseurs de la PS3 qui s’estiment lésés. Un client américain a déposé une plainte en action collective aux Etats-Unis. Amazon a par ailleurs déjà accepté de rembourser un client.

Tout a commencé fin mars par la décision de Sony, à l'occasion d'une mise à jour du firmware de la Playstation 3, de retirer une fonctionnalité d'origine de la console, à savoir la possibilité d'installer un autre système d'exploitation.

Cette mise à jour, incontournable puisque les utilisateurs qui ne l'installaient pas étaient condamnés à perdre certaines fonctionnalités (dont le jeu en réseau), signait ainsi la mort de Linux sur la PS3.

Plus de Linux ? Un client se retourne contre son vendeur, Amazon

Cette annonce du constructeur nippon lui a valu l'indignation des possesseurs de sa console exploitant cette fonctionnalité. D'après Le Monde, un client américain de Sony a décidé de porter l'affaire devant les tribunaux en ouvrant une plainte en action collective ou class action.

Le consommateur mécontent, Anthony Ventura, estime que la désactivation de cette fonction se fait aux dépens des clients de Sony. Déposée devant un tribunal californien, cette class action permet à tout client américain d'une PS3 (entre le 17 novembre 2006 et le 27 mars 2010, et possédant toujours la console) de se joindre à la plainte et d'exiger des réparations.

Au Royaume-Uni, un britannique a obtenu d'Amazon (auprès de qui il avait acheté la PS3 version Premium 60 Go) un remboursement partiel suite au retrait de Linux, rapporte Numerama. Le consommateur invoquait la directive européenne 1999/44/CE qui stipule notamment que le vendeur est tenu de livrer un produit conforme, soit « propre à tout usage spécial recherché par le consommateur. »

Or l'usage spécial invoqué par ce client d'Amazon était de pouvoir utiliser Linux. Le commerçant, via un accord amiable, et même si la PS3 n'était plus sous garantie, a accepté de dédommager son client à hauteur de 96 euros (sans réclamer le retour du produit).

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mardi 20 avril 2010

HP accusé de corruption en Russie

La justice allemande a ouvert une enquête contre le géant des PC soupçonné d'avoir versé 8 millions de dollars de pots-de-vin pour obtenir des contrats en Russie.

Après Intel, un autre géant de l'informatique est aujourd'hui accusé de corruption. HP est en effet visé par une enquête de la justice allemande qui soupçonne le numéro un mondial des PC de corruption en Russie.

Le groupe est soupçonné d'avoir versé 8 millions de dollars de pots-de-vin pour obtenir des contrats publics d'un montant total de 35 millions d'euros en 2000 et 2003. Selon les premières observations, HP aurait mis en place un montage complexe pour mener à bien ses versement occultes en combinant ramifications internationales et  des banques de Lettonie, de Lituanie, d'Autriche, de Suisse, et de Bélise...

Lire la suite sur ZDNet

Posté par seblinux89 à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 26 février 2010

Décès de Me Bergès

berges

il est mort a l'age de 66 ans.

Posté par seblinux89 à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 27 janvier 2010

MSI contraint de rembourser Vista préinstallé

L’AFUL, l'Association francophone des utilisateurs de logiciels libres continue d’empiler les décisions de fabricants de PC condamnés pour vente liée. C’est MSI qui est à l’honneur dans cette décision rendue par la juridiction de proximité d'Annecy, dans ce jugement datant du 18 janvier 2010. Un deuxième rappel à l'ordre pour le fabricant.  


MSI vente liée vista remboursement


Les faits sont similaires à la vingtaine de décisions rendues en la matière : un consommateur achète un portable (ici un MSI GX 700-207) mais refuse le contrat de licence du logiciel Vista Home Premium préinstallé. Lors de la première mise en route, ce contrat invite le consommateur  à contacter le fabricant pour connaitre des modalités du remboursement s’il refuse cette licence. C’est ce qu’a fait ce client le 21 mai 2009, exigeant de MSI la restitution du prix de l’OS mais également celle du logiciel Cyberlink DVD Solution.

Neuf jours plus tard, MSI lui fait part de son étonnement dans le choix du consommateur pour un ordinateur avec logiciel préinstallé, alors qu’il lui était « tout à fait possible d’en avoir un sans être équipé d’un logiciel préinstallé comme ce que proposent Dell, Surcouf… ou Top Achat, etc… ». Bref : il n’avait qu’à s’en prendre à lui-même, quand bien même la licence Microsoft prévoyait expressément cette possibilité de remboursement.

Le consommateur revient à la charge cette fois aidé de l’UFC-Que Choisir : en vain.

Peut-on excuser un cas de vente liée en arguant que les concurrents proposent des solutions plus tenables ? Le juge de proximité réduira en poudre la défense de MSI : « la société MSI ne prouve justement pas que l’ordinateur portable en cause serait effectivement proposé sous d’autres configurations, et ce, de manière fréquente, non confidentielle, et facilement accessible au consommateur. Dans ces conditions, il est établi que le consommateur n’a d’autre choix que d’acquérir le matériel dans la configuration proposée à la vente, et de prendre ensuite des dispositions pour l’installation des logiciels de son choix ». C’était à MSI de prendre les devants et de proposer ce PC sous une forme nue.

MSI sera condamné à dédommager le client à hauteur des prix de marché de Vista Familiale Premium à 115,80 euros. « L’attitude d’obstruction de MSI a contraint son client à de nombreuses démarches » constatera le tribunal qui condamnera le constructeur en  sus à 100 euros au titre des frais.

L’AFUL indique pour sa part que MSI avait en toute dernière ligne droite proposé au client un chèque de 100 € pour éteindre l’action, dont 30€ de remboursement pour les licences et 70€ de frais. « En somme, le constructeur avait attendu que le consommateur aille jusqu'à l'étape judiciaire pour faire la moindre proposition. Il tablait évidemment sur le découragement [du consommateur] ! En outre, le protocole d'accord prévoyait une clause de confidentialité : interdiction de faire état de l'accord portant sur les 100€ ».


Rédigée par Marc Rees

Source PC INPact

Posté par seblinux89 à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 21 septembre 2009

P2P : les Français largement à la traîne selon une étude...

Les partisans de la loi Hadopi ne vont pas apprécier : les internautes français sont de petits joueurs en matière de piratage de musique.

"La France est la championne du monde du piratage", s'enflammait Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture pour défendre la loi Hadopi. "Des milliards de fichiers sont échangés chaque jour de manière illégale", tonnait le gouvernement pour faire passer sa loi.

Mais encore une fois, la réalité des chiffres vient contredire ce bel argumentaire. On savait déjà que le piratage n'était pas la cause essentielle de la chute du marché du disque. On apprend aujourd'hui que les internautes français ne sont pas, et de loin, les plus grands pirates de la planète...

Les 'pirates' achètent des disques

Selon une étude Ipsos Allemagne menée auprès de 6 500 internautes, seulement 15% des internautes français déclarent avoir téléchargé illégalement de la musique contre une moyenne mondiale de 44%. La France est loin, très loin de la Chine (78% des sondés avouent avoir piraté de la musique), la Russie (68%), ou encore l'Espagne (44%), l'Italie (34%) et même les Etats-Unis (18%).

Bien sûr, ces réponses sont déclaratives et le taux réel doit être, pour chaque pays, bien supérieur. Mais cela ne changera pas la hiérarchie des pays, et le fait que les internautes français sont plutôt plus 'sages' que leurs collègues Internaute du reste du monde.

Mieux, l'étude montre que les 'pirates' français utilisent beaucoup plus les voies légales de téléchargement et achètent davantage de disques que les internautes ne pratiquant pas le P2P...

Cette affirmation corrobore une autre étude du cabinet de recherche Interpret, qui a interrogé pas moins 64 millions d'internautes (une première à notre connaissance). Si 36% d'entre eux (soit la bagatelle de 24 millions de personnes) avouent avoir téléchargé illégalement un fichier au moins une fois ces trois derniers mois, 9% (de ces 36%) ont acheté un album complet sur un kiosque de téléchargementet et 16% déclarent avoir acheté des chansons individuelles.

De quoi prouver, une fois encore, que les Majors et le gouvernement se trompent de cible...

               

Par Olivier Chicheportiche, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 9 septembre 2009

Mexique : un raid policier contre Sony pour piratage d'albums

Au Mexique, un bureau de Sony a été littéralement mis à sac après que la Major a refusé de rendre à l'un des plus importants artistes de l'Amérique latine, les enregistrements réalisés. Pour Alejandro Fernández, surnommé El Potrillo, et titulaire de deux Latin Grammy, la situation est quelque peu tendue.

La police a en effet récupéré près de 6000 CD que Sony refusait de rendre à l'artiste alors que son contrat avec la maison de disque est pourtant arrivé à échéance.

Prévu pour 7 albums, ce dernier a signé depuis avec Universal Music, mais Sony ne s'est pour autant pas privé de poursuivre l'exploitation des disques, photos et vidéos durant cette période, sans contrat aucun.

En l'occurrence, un album contenant des titres inédits a été lancé, sans l'accord du chanteur, qui fit alors intervenir son avocat. Mais Sony n'a pas tendu l'oreille à l'appel.

Bilan des courses, le recours à l'intervention policière fut inévitable. Sous couvert de lutter contre le piratage du disque, la police de Mexico a perquisitionné le bureau du label et récupéré le dû de l'artiste. Sony supposait qu'ils pouvaient vendre ces titres alors qu'ils n'appartenaient pas aux précédents albums et les diffuser comme un huitième album, comme si c'étaient des titres sur lesquels ils disposaient des droits.

Le tribunal devra régler la question, Sony ayant porté plainte...

Source PCINpact

Posté par seblinux89 à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,